Comment rester éveillé pendant yoga nidra ?

Par Christian Möllenhoff – publié le 14 juin 2019

Yoga nidra est une technique de relaxation méditative qui mène rapidement à un état de relaxation profond situé à la frontière entre sommeil et veille. C’est la technique préférée de beaucoup de pratiquants, mais elle en conduit certains vers la voie du sommeil involontaire, ce qui peut être source de frustrations. Que faire donc pour augmenter les chances de rester éveillé durant cette pratique ? Voici dix méthodes que vous pouvez mettre en oeuvre dès aujourd’hui.

Affirmations pour rester éveillé pendant yoga nidra

Avant de commencer le yoga nidra, et même pendant la pratique, affirmez  mentalement votre intention de rester éveillé. Dites-vous mentalement à vous même :

“Je suis éveillé, je suis conscient, je pratique le yoga nidra” ou “Je resterai éveillé pendant toute la durée du yoga nidra” ou une autre phrase similaire.

Répétez les instructions

Au lieu de simplement suivre les instructions, répétez les mentalement. De cette manière, vous prenez une part plus active dans la pratique et il vous sera ainsi plus facile de rester éveillé.

Restez au frais

Habillez-vous avec le juste nécessaire pour ne pas avoir froid et ne mettez pas de couverture sur vous. Ressentir la fraîcheur de l’atmosphère vous permettra de ne pas vous endormir si facilement.

Préparez-vous avec d’autres pratiques

Avant le yoga nidra, réchauffez-vous avec d’autres pratiques telles que les postures, les pranayama ou tratak par exemple. Cela augmentera votre niveau énergétique avant de commencer et améliorera la qualité du yoga nidra, que vous vous endormiez ou pas.

Il est préférable de pratiquer le yoga nidra en combinaison avec d’autres techniques qu’isolément, comme nous le faisons par exemple lors des cours de yoga et de méditation que nous proposons à Paris.

Assurez-vous de dormir assez pendant la nuit

Si vous ne dormez pas suffisamment pendant la nuit ou si vous êtes sujet au stress, il n’est pas improbable que vous vous endormiez aussitôt l’état de relâchement atteint. Cela signifie simplement que vous avez besoin de dormir plus.

Par contre, une pratique régulière du yoga nidra et d’autres méthodes de la tradition yogique améliorera probablement la qualité de votre sommeil nocturne et vous permettra, avec le temps, de vivre une expérience plus consciente du yoga nidra.

Pratiquez seulement lorsque vous avez bien digéré votre dernier repas

Si vous n’avez pas encore digéré, vous risquez de somnoler. Donc attendez au moins trois heures après un repas principal avant de pratiquer le yoga nidra.

Pratiquez à un autre moment de la journée

Selon votre rythme biologique, il peut y avoir des moments de la journée où vous vous endormez plus facilement que d’autres. En modifiant le moment de la pratique, il se peut que vous restiez plus facilement éveillé.

Lisez l’article « Quel est le meilleur moment pour pratiquer le yoga« .

Gardez les yeux ouverts

Garder les yeux ouverts peut être une méthode efficace pour ne pas passer en dessous du seuil du sommeil. Lorsque l’on ferme les yeux, on favorise l’activité cérébrale alpha, ce qui se caractérise par une détente attentive. Mais si la détente devient trop profonde, il y a risque d’endormissement. En gardant les yeux ouverts pendant la pratique, ce sont les ondes cérébrales bêta qui sont cette fois-ci favorisées – celles liées à un état de veille active.

Pratiquant de yoga nidra avec les avant bras en position verticale pour arriver à rester éveillé durant la pratique.
Pratiquante de yoga nidra avec les avant bras en position verticale.

Levez les avant bras

Lever les avant bras du sol peut être une autre méthode efficace pour vous alerter en cas d’endormissement. Si vous vous endormez, vos avant bras retomberont par terre, ce qui aura pour effet de vous réveiller; il vous suffira alors de les relever et de poursuivre la pratique.

Les participants qui s’endorment pendant yoga nidra lors de nos cours sont vivement encouragés à adopter cette méthode.

Pratiquez assis ou même debout

Il est plus facile, mais moins confortable, de rester éveillé en position assise qu’en position allongée. Si vous vous en sentez capable, essayez de pratiquer le yoga nidra assis dans une posture de méditation telle que sukhasana, padmasana ou siddhasana.

On peut même pratiquer le yoga nidra debout. Mais il faut être prudent et pratiquer dans un espace dégagé car même debout il est possible de s’endormir.

Guidez-vous vous-même

Les pratiquants particulièrement motivés peuvent apprendre le yoga nidra par coeur et se guider eux-mêmes. Les expériences de yoga nidra ainsi vécues pourront être particulièrement vivantes, même pour les personnes qui ont l’habitude de s’endormir facilement. Il est par contre difficile d’évaluer le temps qui passe; ne soyez donc pas surpris si une session autoguidée dure plus longtemps que prévu.

Remerciements :
Elisabeth De Araujo, pour la relecture.

A propos de l’auteur
Christian Möllenhoff est suédois, il habite en France depuis 2010. Professeur de yoga et de méditation, formateur d’enseignants, il est connu pour ses longues séances et sa pédagogie des plus rigoureuses. Sa connaissance approfondie confère à son enseignement puissance et authenticité. Christian est le professeur principal de l’école Yoga & méditation Paris et le créateur du site Forceful Tranquility où il dispense ses cours en ligne.