Tous les articles >>>

Consignes de base pour le pranayama

Visions durant pranayama profond

Pour pratiquer le pranayama, il est crucial de respecter les consignes suivantes, basiques, afin d’obtenir un bon résultat.

Pour les pratiquants avancés, je recommande l’article “nadi shodana : 11 clés pour réussir”.

Pratiquez sur un estomac vide
Ne pratiquez pas moins de 3-4 heures après un repas principal, afin que votre estomac soit vide.

Soyez régulier
C’est avec une pratique régulière que vos efforts porteront les meilleurs fruits. La régularité peut consister, par exemple, en une fois par semaine, ou tous les deux ou trois jours. Plus vous pratiquez, plus cela devient important d’être régulier.

Calmez-vous
Assurez-vous que vous prenez le temps pour vous calmer avant de commencer. Cela peut être par des postures de yoga, ou simplement en restant assis, immobile, pendant un moment.

Ne vous pressez pas
Assurez-vous que vous n’êtes pas pressés par le temps pour reprendre vos activités quotidiennes. Le moment juste après le pranayama est important pour profiter des fruits de la pratique. Le pranayama mène souvent à un état de méditation spontané, profitez-en. Au minimum, gardez-vous cinq minutes pour rester assis tranquillement, sans rien faire.

Pratiquez après les asanas et avant la méditation
Si vous intégrez le pranayama dans une séquence, alors faites-le après les postures pour bénéficier de leur effet calmant. Et planifiez-le avant la méditation, car le pranayama prépare l’esprit aux étapes plus subtiles du yoga.

Remerciements :
Deborah Cukierman, pour la traduction.

Cet article vous a-t-il été utile ?
OuiNon

Christian Möllenhoff professeur de yoga et e méditation
Rencontrez votre auteur

Christian Möllenhoff

Professeur de yoga et de méditation et formateur d’enseignants. Reconnu pour sa pédagogie des plus rigoureuses, Christian est le professeur principal de l’école Yoga & Méditation Paris et le créateur du site Forceful Tranquility.

Similar Posts