La salutation au soleil

Par Christian Möllenhoff – publié le 18 décembre 2016

La salutation au soleil

La salutation au soleil est la pierre angulaire de plusieurs styles modernes de yoga physique. Dans d’autres traditions, dont la nôtre, elle constitue un échauffement apprécié et efficace. Cet exercice vedette a eu la réputation d’être une méthode yogique millénaire transmise sans modification depuis des générations innombrables. Pourtant les traces écrites sont absentes dans les textes fondateurs. Aujourd’hui, on lui attribue des origines beaucoup plus récentes et moins glorieuses.

L’inexistence historique de la salutation au soleil
Si vous cherchez la salutation au soleil, ou surya namaskar en sanskrit, dans le Hatha Yoga Pradipika, dans le Hatharatnavali ou dans d’autres textes médiévaux du hatha yoga, vous ne trouverez rien. Il en va de même pour les Upanisads de yoga ou bien des premiers manuels de hatha yoga modernes publiés au début du 20ème siècle, et ne parlons pas des Yoga Sutras de Patanjali qui traitent des asanas en quelques lignes seulement.

Le docteur Manmath Manohar Gharote est l’un des plus grands experts Indiens des asanas dans la tradition yogique, il a dévoué sa vie à l’étude des manuscrits anciens. Dans l’émission de radio « The Secret Origins of Yoga » (BBC 2016), il confirme cette absence totale de référence historique relative à la salutation au soleil.

« La plupart des personnes considère le surya namaskar comme étant du yoga, mais vous ne trouverez jamais de référence définissant surya namaskar comme étant du yoga ». Gharote rappelle que selon Patanjali, il y a deux caractéristiques propres à l’asana, sthira (stabilité) et sukha (confort). « Dans le surya namaskar, il n’y a pas shtira. Elle est dynamique et lorsque des exercices dynamiques sont présents, ce n’est pas du yoga » conclut-il catégoriquement.

La salutation au soleil dans notre tradition
Swami Satyananda était le maître de mon maître, Swami Janakananda. Il partage la position de Gharote. Dans son manuel de yoga Asana Pranayama Mudra Bandha (p. 107), il explique que « cet exercice dynamique n’est pas considéré comme faisant partie des exercices de yoga traditionnel. Il a cependant été inclus dans ce livre car il représente une excellente méthode pour assouplir les articulations et tous les muscles du corps, ainsi que pour stimuler tous les viscères.»

Déjà, dans la deuxième édition de cet ouvrage datant de 1973 (peut-être même la première mais je n’ai pas pu le vérifier), Swami Satyananda s’exprimait ainsi quant à ce qu’est la salutation au soleil ; ouvrage paru donc, bien avant que le yoga ne devienne à la mode et que la salutation au soleil soit célèbre. Swami Satyananda est progressiste dans sa vision de la salutation au soleil et du yoga. D’autres maitres indiens, plus traditionalistes, exclus totalement cet exercice de leur pratique.

La salutation au soleil réinventée
Le chercheur Mark Singleton travaille sur le yoga dans la tradition et la modernité et remet en question de nombreuses croyances communes sur la nature et les origines du yoga postural moderne. Il est dans ce domaine, auteur de plusieurs ouvrages scientifiques. En 2010, il produit une onde de choc dans l’univers du yoga moderne en prétendant dans son livre Yoga Body, The Origins of Modern Posture Practice, que c’est un bodybuilder indien nommé Pratinidhi Pant, qui inventa la salutation au soleil au début du siècle dernier. Pant avait besoin d’un échauffement pour son programme de musculation. Il ne considérait pas lui-même la salutation au soleil comme étant du yoga.

Après son appropriation dans le domaine du sport et de l’exercice médical, la salutation au soleil a par la suite été absorbée par le yoga moderne apparu durant la première moitié du siècle dernier, cela, grâce aux maitres expérimentateurs tels Swami Sivananda, Krichnamacharya et Swami Kuvalyananda.

Salutation au dieu Surya
Lorsque Pratinidhi Pant compose son programme d’échauffement, il s’inspire d’un rituel ancien, prosternation religieuse pour l’adoration du dieu Surya, le dieu soleil. C’était une série de gestes accompagnés par des mantras pour témoigner sa gratitude envers le soleil, une pratique peut-on constater, qui a peu à voir avec la version moderne de la salutation au soleil.

Sa pratique et ses bienfaits
La salutation au soleil moderne est un enchainement de postures qui se pratique de façon dynamique. Les postures travaillent surtout la flexibilité vers l’avant et l’arrière ainsi que la flexibilité des hanches. La respiration est souvent synchronisée avec les mouvements.

Selon les styles, il existe plusieurs manières d’exécuter la salutation au soleil. Il n’y a pas une manière absolument correcte de la pratiquer. Dans notre tradition l’exercice est composé de sept postures différentes mais ce nombre peut varier au sein d’autres écoles.

Nous utilisons la salutation au soleil surtout telle que la décrit Swami Satyananda dans la citation évoquée ci-dessus, comme un échauffement au début d’un programme de postures. Ceci est particulièrement important lorsque la pratique est effectuée tôt le matin, quand le corps est encore raidi après la nuit.

Diverses façons de pratiquer la salutation au soleil au sein de notre école
Durant l’apprentissage, la pratique s’effectue sans intégrer la respiration. Les postures sont tenues tant que nécessaire pour entendre les instructions du professeur et apprendre à effectuer les exercices correctement. Une fois les postures apprises, la respiration est associée. D’ordinaire, on effectue 6 cycles à un rythme confortable.

Pour les pratiquants intermédiaires et avancés il existe plusieurs manières d’effectuer la salutation au soleil :

  • Rapidement
    L’exercice s’effectue rapidement jusqu’à 24 cycles afin d’ôter la fatigue et la résistance dans le corps.
  • Lentement avec synchronisation de la respiration
    L’exercice s’effectue aussi lentement que possible tout en respectant la synchronisation avec la respiration. Ceci enlève de la résistance dans la respiration.
  • En restant dans les postures et en respirant
    Les transitions entre les postures sont synchronisées avec la respiration, mais le pratiquant respire dans la posture. Rester plus longtemps permet d’étirer plus soigneusement les muscles et ligaments sollicités par chaque posture.
  • Conscience du corps dans les postures
    Le pratiquant reste un moment en se concentrant sur l’expérience de son corps dans chacune des postures. Ceci augmente la concentration et enlève des tensions mentales.
  • Avec des mantras
    Dans notre tradition, il y a deux jeux de mantra différents pour la pratique de la salutation au soleil dont l’un est le mantra provenant de la prosternation d’origine.
  • Concentration sur les chakras 
    Pour chaque posture, le pratiquant dirige son attention vers un chakra spécifique.

Remerciements :
Mona Bessaa, pour la relecture.