Que se Passe-t-il si Vous Vous Endormez Pendant Yoga Nidra ?

Écrit par Christian Möllenhoff et publié à l’origine en anglais sur le blog de Forceful Tranquility. Publié sur ce blog le 14 décembre 2021.

Femme en yoga nidra

Cela peut être un défi de rester éveillé dans l’état de relaxation profonde qu’apporte Yoga nidra. Dormir peut sembler frustrant et vous pourriez penser que vous perdez votre temps. Certains se demandent même si tomber dans un sommeil profond, inconscient, pourrait être risqué. 

Dans cet article, je vais vous expliquer tout ce que vous devez savoir sur le sommeil durant Yoga nidra.

S’endormir pendant Yoga nidra est courant ; pour les débutants, c’est signe de réussite, cela signifie que les instructions fonctionnent pour vous. Cependant, vous obtiendrez beaucoup plus de Yoga nidra si vous apprenez à rester conscient et à suivre activement les instructions. 

Je pratique Yoga nidra depuis plus de vingt ans et j’ai guidé des milliers de séances de Yoga nidra. Lisez la suite pour en savoir plus sur la relation entre sommeil et relaxation.

Vous bénéficiez du yoga nidra même si vous vous endormez

En raison de la nature même de la pratique, on peut facilement s’endormir pendant Yoga nidra. C’est le signe que vous êtes détendu, que vous avez suivi les instructions et qu’elles vous impactent. Néanmoins, pour que la méthode soit plus efficace encore, vous devez rester dans un état de conscience détendu et suivre les instructions consciemment.  

Nidra signifie sommeil. Sans surprise, de nombreuses personnes pratiquant Yoga nidra disent qu’elles se situent juste au-dessus du seuil, entre l’éveil et le sommeil. Si vous descendez occasionnellement en-dessous du seuil, c’est parfaitement bien. Cependant, si vous vous retrouvez à dormir du début jusqu’à la fin de cette pratique, vous bénéficierez moins de Yoga nidra. Pour autant, cela ne signifie pas que vous ne tirerez aucun avantage de Yoga nidra dans de telles circonstances.

Lorsque j’avais une vingtaine d’années, avant de commencer ma formation avec Swami Janakananda, je pratiquais le yoga sept heures par jour. Je me levais à quatre heures et demie du matin, je pratiquais Tratak, faisais des poses de yoga et des exercices de respiration. Ensuite, je faisais un Yoga nidra de 45 minutes suivi d’une méditation d’une heure et demie. Comme je me levais tôt, je m’endormais souvent pendant Yoga nidra. J’ai ainsi remarqué quelque chose d’intéressant. 

Parfois, je devais sauter la séance de Yoga nidra pour être sur le campus tôt. Ces jours-là, ma méditation finale n’était pas aussi profonde que d’habitude. Donc, même si j’étais majoritairement inconscient pendant Yoga nidra, la technique m’a aidé à un niveau inconscient. 

S’endormir ne vous fera pas de mal

Soyez assuré que rien de grave ne se produira si vous vous endormez pendant la relaxation. Le pire qui puisse arriver si vous vous endormez pendant Yoga nidra, sera de vous sentir légèrement somnolent par la suite, un peu comme si vous faisiez une longue sieste l’après-midi. Cela se produit principalement si vous pratiquez Yoga nidra de manière indépendante sans préparation préalable avec des techniques de soutien. 

Si vous dormez pendant la relaxation complète, cela signifie probablement que vous êtes fatigué et que vous devez dormir pour commencer. Si vous aimez Yoga nidra et que vous souhaitez le pratiquer, mon conseil est de ne pas trop vous en préoccuper. 

Cependant, si vous le souhaitez, vous pouvez faire beaucoup pour empêcher l’endormissement. J’ai écrit un article complet avec des conseils sur la façon dont vous pouvez plus facilement rester éveillé pendant le yoga nidra.

Pourquoi vous endormez-vous durant Yoga nidra ?

Pour comprendre pourquoi on s’endort pendant la méditation et la relaxation, il est utile de comprendre comment fonctionne le système nerveux autonome et se familiariser avec les fréquences des ondes cérébrales. 

Le système nerveux autonome est responsable de la régulation des actions inconscientes du corps. Lorsque nous sommes éveillés et actifs, une subdivision du système nerveux autonome appelée système nerveux sympathique est opérationnelle. Ce système est chargé de nous préparer à l’action et de relever des défis physiques et mentaux. Cependant, lorsqu’il est actif en permanence, nous nous retrouvons dans un état de stress constant. 

Le système nerveux parasympathique a la fonction inverse. Il nous apaise, nous met en mode régénération et active la guérison naturelle du corps. 

Le Yoga nidra et d’autres techniques de relaxation sont conçus pour activer le système nerveux parasympathique. Si vous souffrez de stress et d’un système sympathique hyperactif, le passage en mode repos parasympathique peut être brutal lorsque vous l’initiez avec une technique de relaxation. Vous pouvez rapidement passer d’un extrême à l’autre. Une seconde, vous luttez contre l’agitation et la suivante, vous vous endormez. 

Passons maintenant aux ondes cérébrales.

Vous avez besoin d’ondes alpha pour rester conscient

Lorsque nous sommes éveillés, notre cerveau fonctionne principalement à une fréquence comprise entre 12 et 30 oscillations (Hz) par seconde. C’est ce qu’on appelle la fréquence bêta. Celle-ci, de faible portée, est associée à un traitement mental actif, tandis que l’onde bêta de fréquence plus élevée est en lien avec le bavardage mental et l’anxiété. 

Lorsque vous pratiquez Yoga nidra, l’activité bêta se calme tandis que votre cerveau commence à produire des ondes alpha, thêta et delta plus lentes. Les ondes alpha (8-12 Hz) sont associées à la relaxation consciente et à la rêverie. Thêta (4-8Hz) est lié aux processus inconscients et aux rêves, tandis que les ondes delta (0,5-4Hz) représentent l’activité mentale inconsciente. 

Représentation visuelle d’une onde alpha.

Rester éveillé pendant Yoga nidra nécessite une activité alpha. Elle agit comme un pont entre le conscient et l’inconscient. Si vous n’avez pas d’alpha, vous ne serez pas au courant des processus subconscients déclenchés par la pratique. Après coup, vous saurez que vous étiez allongé et que vous écoutiez les instructions de votre professeur, mais vous n’aurez pas de souvenirs clairs de ce qui s’est passé, un peu comme lorsque vous vous réveillez d’un rêve intense pour découvrir que vous ne vous en souvenez plus.

Lorsque vous avez une activité alpha, vous pouvez rester conscient pendant une activité subconsciente et même inconsciente. C’est pourquoi les pratiquants me disent parfois qu’ils s’entendent ronfler pendant que je les guide dans une relaxation profonde.

Et si vous ne vous réveilliez pas après yoga nidra ?

En guidant des milliers de personnes en Yoga nidra, j’ai remarqué que les jeunes s’endorment plus facilement que les adultes (surtout les jeunes femmes). Plusieurs fois, il est arrivé que des adolescents et des personnes dans la vingtaine s’endormaient si profondément qu’il n’était pas facile de les réveiller à la fin de la pratique. 

Chaque fois que cela se produit, je sonne d’abord ma cloche de méditation japonaise plusieurs fois pour leur donner la possibilité de se réveiller en douceur. Si cela n’est pas aidant, j’essaie de toucher leur épaule. Enfin, j’essaie de gratter légèrement le haut de leur tête et de tirer doucement les cheveux.

S’ils dorment encore, je les laisse simplement rester en savasana, parfois pendant que le reste du groupe continue avec d’autres pratiques. Lorsque le cours est terminé et que les autres élèves sont partis, ils se réveillent finalement, rafraîchis mais quelque peu surpris. 

Une telle situation peut inquiéter les enseignants comme les autres élèves. Après tout, dans le yoga, nous rencontrons des états inhabituels. Lorsque des choses inhabituelles se produisent, l’enseignant doit rester ancré et calme, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Tomber dans un sommeil profond n’est pas dangereux. Vous vous réveillerez exactement comme après une nuit de sommeil ordinaire.

Remerciements :
Mona Bessaa, pour la traduction.

A propos de l’auteur
Christian Möllenhoff est suédois, il habite en France depuis 2010. Professeur de yoga et de méditation, formateur d’enseignants, il est connu pour ses longues séances et sa pédagogie des plus rigoureuses. Sa connaissance approfondie confère à son enseignement puissance et authenticité. Christian est le professeur principal de l’école Yoga & méditation Paris et le créateur du site Forceful Tranquility où il dispense ses cours en ligne.