Tous les articles >>>

Manger comme un yogi – 10 indications à suivre

Une assiette avec une belle présentation d'une alimentation adapté au yoga.

La nourriture a un impact significatif sur l’état de votre corps et même sur votre état mental. C’est pourquoi, en adoptant de bonnes habitudes, l’alimentation peut vous permettre d’optimiser votre pratique du yoga. Dans cet article, vous allez tout apprendre sur l’alimentation du yogi afin de pouvoir utiliser ce levier dès aujourd’hui. 

Voici les 10 indications les plus importantes pour une alimentation qui va vous aider à améliorer votre pratique.

1. Choisissez une nourriture sattvique

Optez pour des aliments purs, légers, et équilibrés. Dans la philosophie indienne, on appelle cela des aliments sattviques.

Les aliments sattviques

Ils favorisent la clarté mentale, l’harmonie émotionnelle, et le bien-être physique. Ils nourrissent le corps et l’esprit en fournissant une énergie douce et durable. Ces aliments apaisent le système nerveux et favorisent le calme intérieur.

Voici quelques exemples :

  • Légumes frais
  • Céréales complètes
  • Légumineuses
  • Herbes et condiments
  • Eau pure

Selon la même philosophie, il y a deux autres groupes d’aliments qui sont à éviter : les aliments rajasic et les aliments tamasic.

Les aliments rajasiques

La nourriture rajasic provoque de l’agitation, de l’excitation, et une stimulation des pensées.

Voici quelques exemples :

  • Nourriture épicée
  • Stimulants tels que la caféine, la théine, et le chocolat
  • Préparations sucrées
  • Nourriture contenant des additifs artificiels

Les aliments tamasiques

Ces aliments ont un effet lourd, émoussant, et léthargique sur l’esprit et le corps. Ils sont faibles en énergie et peuvent entraîner des sentiments d’inertie et de torpeur.

Voici quelques exemples :

  • Les aliments transformés et en conserves
  • Les viandes
  • La nourriture riche en gras
  • L’alcool
  • Les aliments qui ont été stockés et réchauffés plusieurs fois, et qui ont donc perdu leurs qualités nutritionnelles et leur vitalité.

2. Sélectionner des aliments faciles à digérer

Pour le yogi, il est important d’avoir bien digéré avant de pratiquer. Avant de faire des postures de yoga, il faut attendre au moins deux heures après un repas. Pour les pranayamas, idéalement quatre heures. Ainsi, il est important que la nourriture puisse être facilement digérée.

3. Suivez un régime anti-inflammatoire

La prévention et la gestion de l’inflammation chronique sont essentielles pour maintenir une bonne santé.

Une alimentation anti-inflammatoire est un régime alimentaire axé sur la consommation d’aliments qui réduisent l’inflammation dans le corps. Ce type d’alimentation met l’accent sur des aliments riches en nutriments, tels que les fruits et légumes frais, les légumineuses, les noix et les graines.

D’un autre côté, on évite les glucides rapides en favorisant des grains entiers. On évite également les produits laitiers gras.

Pour les yogis, un des grands avantages du régime anti-inflammatoire est qu’il peut augmenter la souplesse. En outre, comme il diminue l’inflammation des muqueuses, ce type de régime aide à garder les narines ouvertes pour les pranayama.

4. Optez pour une nourriture variée

Consommer une grande variété d’aliments vous aide à obtenir une diversité d’éléments nutritifs essentiels, tels que les vitamines, les minéraux, les protéines, les glucides, et les graisses saines. Chaque groupe alimentaire apporte un ensemble unique de nutriments, et en incluant une variété d’aliments dans votre alimentation, vous augmentez les chances de répondre à vos besoins nutritionnels.

5. Mangez pauvre en sel

Manger pauvre en sel présente des avantages pour la santé : gestion de la pression artérielle, prévention de la rétention d’eau, protection des reins, prévention des maladies cardiovasculaires, et contribution à une alimentation équilibrée. Réduire le sel favorise une meilleure santé globale.

Pour les yogis, une nourriture pauvre en sel propose un autre avantage. Une alimentation pauvre en sel favorise la souplesse en réduisant la rétention d’eau et l’inflammation. Moins de sel diminue la raideur et le gonflement, améliorant ainsi la flexibilité des articulations.

6. Mangez à des heures régulières

Manger à des heures régulières présente plusieurs avantages. Cela maintient un métabolisme régulier, optimise la digestion, évite les fluctuations de glycémie, et favorise une meilleure gestion de l’appétit et de l’énergie tout au long de la journée.

7. Ne mangez pas tard le soir

Lorsque nous nous approchons de l’heure du coucher, notre métabolisme ralentit et notre corps se prépare à se reposer. La digestion des aliments peut être plus lente et moins efficace, ce qui peut entraîner une sensation de lourdeur, des troubles digestifs, et des problèmes de sommeil. Si vous avez un mauvais sommeil, vous aurez du mal à vous lever tôt pour pratiquer le yoga. Sur la durée, manger tard le soir peut même avoir des effets négatifs sur la santé.

8. Mangez avec modération

En vous habituant à manger en quantités modérées, vous favorisez une meilleure digestion, une gestion du poids adéquate, et une utilisation optimale des nutriments. Vous cultivez également une relation plus consciente avec la nourriture pour un meilleur bien-être général. Pour les yogis, une consommation de nourriture modérée favorise une meilleure pratique.

Dans la tradition du yoga, cette attitude envers la nourriture s’appelle mitahara.

« On devrait remplir la moitié de l’estomac avec de la nourriture, un quart avec de l’eau et laisser le dernier quart pour la circulation de l’air. »

Gheranda Samhita

9. Faites du déjeuner le repas principal de la journée

La digestion est meilleure à midi en raison du métabolisme diurne, de la production accrue d’enzymes digestives à ce moment, et du rythme circadien. L’activité physique pendant la journée stimule également la digestion. Il est donc recommandé de consommer un repas principal à midi pour une digestion optimale et une bonne assimilation des nutriments.

10. Préférez une cuisine facile à faire

Si votre objectif principal est de faire du yoga, vous avez intérêt à minimiser le temps que vous passez dans la cuisine afin d’avoir plus de temps pour votre pratique. C’est pourquoi vous devriez opter pour une nourriture facile à faire. C’est tout à fait possible en respectant les autres critères que l’on a énoncés pour une nourriture yogi pratique et efficace.

Questions fréquentes sur l’alimentation du yogi

Est-il nécessaire d’être végétarien pour pratiquer le yoga ?

Beaucoup de monde pratique le yoga sans être forcément végétarien. Ne manger que des légumes n’est en aucune manière un pré-requis pour pratiquer le yoga. Dans les faits, les personnes qui se mettent à faire du yoga ont tendance à spontanément diminuer la consommation de viande.

Le yoga est-il compatible avec le jeûne ?

Le jeûne peut être compatible avec le yoga, mais cela dépend de chaque individu et de l’intensité de sa pratique. Le jeûne intermittent ou le jeûne ponctuel peut être une manière douce d’introduire le jeûne comme moyen de purification et de discipline du corps et de l’esprit.

Beaucoup de gens trouvent que le jeune les aident à mieux apprécier les effets du yoga. D’un autre côté, en cas de pratique poussée, le métabolisme peut augmenter et dans ce cas, le jeune n’est pas indiqué. Il pourrait en effet entraîner une perte de poids importante. 

Les yogis mangent combien de fois par jour ?

Il n’y a pas de nombre de repas fixe par jour pour les yogis. Mais pour un yogi qui pratique plusieurs fois par jour, les heures de repas sont importantes pour laisser suffisamment de temps à la digestion entre les sessions. En règle générale, trois repas par jour est un bon nombre. 

Que mangent les yogis pour le petit-déjeuner ?

Il n’y a pas non plus de petit-déjeuner fixe pour les yogis. Cependant, pour un yogi qui compte pratiquer peu de temps après son petit déjeuner, il convient de manger légèrement. Lors des retraites de yoga que nous organisons en France, nous servons un petit-déjeuner très léger qui s’appelle le dahlia. Il s’agit d’une boisson au blé complet. 

Dalia - petit déjeuner yogi

Est-ce que le yoga fait maigrir ?

Les personnes qui se mettent à pratiquer le yoga perdent souvent du poids. Il y a plusieurs raisons à cela. La raison la plus notoire est que le yoga vous apprend à mieux écouter votre corps et à ressentir les effets de ce que vous mangez. Vous serez spontanément attiré vers des aliments sains et vous saurez mieux vous arrêter lorsque vous aurez assez mangé.

Pour en savoir plus, lisez l’article “Perdre du poids avec le yoga”.

Quel est le meilleur livre de cuisine pour les yogis ?

Il y a une grande offre de livres de cuisine pour les pratiquants de yoga. J’ai moi-même écrit un livre de cuisine que je recommande chaleureusement. Il contient les meilleures recettes que je cuisinais lorsque j’étais chef de cuisine au Centre de retraite de Håå en Suède, l’ashram de Swami Janakananda. Ce sont également les plats que nous servons lors de nos retraites en France dans les Pyrénées. Le livre est disponible en téléchargement sous forme de PDF. 

Remerciements :
Romain Di Pace, pour la relecture.

Cet article vous a-t-il été utile ?
OuiNon

Christian Möllenhoff professeur de yoga et e méditation
Rencontrez votre auteur

Christian Möllenhoff

Professeur de yoga et de méditation et formateur d’enseignants. Reconnu pour sa pédagogie des plus rigoureuses, Christian est le professeur principal de l’école Yoga & Méditation Paris et le créateur du site Forceful Tranquility.