Comment guérir un rhume avec le yoga ?

Par Christian Möllenhoff – publié le 29 mai 2019

Jeune femme qui veut guérir un rhume avec le yoga.

Grâce au yoga, il est possible d’accélérer la guérison des rhumes et mieux encore de les prévenir. Voici les pratiques yogiques à adopter pour y parvenir.

Entre deux et quatre rhumes par an
Les adultes attrappent en moyenne deux à quatre rhumes par an. Un rhume peut durer entre deux jours et deux semaines. La gêne est souvent considérable, nécessitant parfois même un arrêt de travail.

Le rhume, nommé aussi rhinite, est un virus qui infecte le nez ou la gorge. Les symptômes incluent, entre autres, gorge irritée, écoulement nasal et production de mucus. Les symptômes ne sont pas directement dus aux destructions cellulaires par le virus mais plutôt à l’activation des mécanismes du système immunitaire face à cet agent pathogène.

Guérir un rhume avec le yoga
Il existe une méthode yogique efficace contre les rhumes: le lavage du nez, ou neti. Selon plusieurs études scientifiques, en utilisant le neti régulièrement, il est possible de diminuer la fréquence des rhumes ainsi que leur durée.

Le neti consiste à se rincer le nez avec une solution contenant 0,9% de sel. C’est le même taux que l’on trouve dans l’eau présente dans le corps. Avec un taux de sel approprié et une eau à la même température que celle du corps, le lavage du nez est agréable et facile. On verse simplement l’eau à travers une narine et elle s’écoule par l’autre.

L’eau salée permet un rinçage efficace de toute la zone affectée par le rhume. Elle amollit le mucus qui bloque les sinus et évacue les particules inflammatoires qui causent la congestion. Fait particulièrement intéressant, le lavement du nez stimule les cils, les petits poils qui tapissent les muqueuses nasales et bronchiques. Sous l’effet de cette stimulation, les cils vibratiles déplacent le mucus et les substances nocives qui y sont prisonnières (virus, bactéries, poussières, etc) vers la gorge pour les éliminer, ce qui permet de dégager les voies respiratoires.

En utilisant le lavage du nez régulièrement, on maintient les cils et les muqueuses en bonne santé, ce qui protège contre les virus et prévient les rhumes. En cas de rhume, on peut faire le lavage du nez plusieurs fois par jour. Autrement, une seule fois suffit.

Il convient d’utiliser un outil conçu à cet effet, un pot de neti. Je recommande l’utilisation d’un grand pot avec un bec long qui peut contenir 500 ml d’eau ou plus. La marque que je préfère est le NoseBuddy.

Guérir un rhume avec la méditation
Sommeil de mauvaise qualité et stress psychologique sont deux facteurs de risque pour les rhumes, ils provoquent une suractivation du système nerveux sympathique, ce qui nous rend plus performants sur une courte durée mais minimise l’efficacité du système immunitaire.

Il existe de nombreuses méthodes yogiques qui activent le système nerveux parasympathique, système responsable des processus d’autoguérison du corps et dont l’effet est contraire à celui du système nerveux sympathique. La méditation, la relaxation méditative (comme yoga nidra) ainsi que la pratique calme de postures induisent la réponse de relaxation. Induire la réponse de relaxation quelques fois par jours lors d’un rhume permet d’accélérer sa guérison.

Lorsqu’on médite en étant enrhumé, on peut se rendre compte que le système immunitaire commence à travailler à toute vitesse. Le nez peut commencer à couler abondamment. Si c’est le cas, il faut laisser le nez couler et continuer sa pratique sans interrompre le processus. Il faut attendre que la méditation soit terminée avant de se moucher (et de changer de t-shirt aussi peut-être).

La méditation et le yoga en général rendent le corps plus résistant et augmentent la santé globale des individus. Il y a des études qui confirment que les méditants réguliers sont moins vulnérables face aux rhumes.

Guérir un rhume avec la respiration psychique
Pour guérir efficaement un rhume avec le yoga, if faut utiliser les methodes les plus efficasses – les techniques de respiration.

La respiration psychique, ou ujjayi pranayama, sert de base à beaucoup de méthodes avancées. Elle se pratique en respirant par le nez tout en produisant un son chuchotant dans la gorge. En respirant ainsi, on rend la respiration lente, fluide et rythmée, ce qui induit l’activation du système nerveux parasympathique. Dans notre tradition, nous considérons que cette respiration a de grandes vertus curatives.

Une des méditations que nous enseignons, la Source d’Énergie, l’utilise. Pratiquer cette méditation implique de porter une attention toute particulière à la gorge. Elle peut donc s’avérer très utile en cas de rhume s’accompagnant de maux de gorge.

Surya bheda pranayama en cas de rhume
Dans la tradition yogique, on considère que chaque narine est liée à un canal énergétique majeur, ou nadi. Ida nadi pour la narine gauche et Pingala pour la droite. Le flux d’air  dans chacune de ces deux narines est le reflet du flux énergétique circulant dans ces deux canaux. Si l’on y prête suffisamment attention, on peut remarquer qu’on ne respire pas de façon égale par les deux narines. Sauf exception, il y en a toujours une plus ouverte que l’autre et cela change plusieurs fois par jour de façon cyclique.

Ce phénomène est reconnu par les chercheurs mais son utilité reste encore inexpliquée. Ils pensent qu’il pourrait être lié au rythme biologique du corps.

Dans le yoga, la narine droite est liée aux énergies physiques et la narine gauche aux énergies mentales, psychiques. On considère par conséquent que surya bheda pranayama, qui se fait uniquement par la narine droite, est propice à la guérison. Des études sur la respiration unilatérale par la narine droite ont confirmé que ce pranayama augmente l’activité parasympathique du système nerveux autonome.

Guérir un rhume avec Sarvangasana
Les yogis confirmés peuvent pratiquer sarvangasana en cas de rhume 3 fois par jour pendant 5 minutes consécutives. Pour augmenter les bénéfices, on y adjoint une rétention du souffle qu’on maintient le plus longtemps possible et qu’on répète trois fois à chaque fois.

Cinq minutes dans la posture suffisent pour bénéficier de la relaxation qu’elle déclenche. Les rétentions du souffle aident à ouvrir les voies respiratoires ainsi que les capillaires pulmonaires et l’inversion met le coeur et les organes internes au repos.

Comment mettre cela en oeuvre
Il est tout à fait possible de guérir un rhume avec le yoga et se laver le nez est  la première chose à faire. Vous pouvez facilement pratiquer neti sans entraînement préalable pour éviter les rhumes et vous en débarrasser.

Pour tirer pleinement bénéfice des techniques posturales, respiratoires et méditatives qui accélèrent la guérison, il faut les pratiquer assidûment. Les effets qu’elles produisent sont plus marqués pour les pratiquants expérimentés. Je recommande aux néophytes en cas de rhume d’attendre un moment plus propice pour s’initier à ces techniques.

Remerciements :
Elisabeth De Araujo, pour la relecture.

A propos de l’auteur
Christian Möllenhoff est suédois, il habite en France depuis 2010. Professeur de yoga et de méditation, formateur d’enseignants, il est connu pour ses longues séances et sa pédagogie des plus rigoureuses. Sa connaissance approfondie confère à son enseignement puissance et authenticité. Christian est le professeur principal de l’école Yoga & méditation Paris et le créateur du site Forceful Tranquility où il dispense ses cours en ligne.